Maître d’œuvre : son rôle dans un projet de construction de maison

La construction d’une propriété réclame une grande technicité. Il faut élaborer un plan architectural qui va faire apparaître les différentes composantes de la structure. Des calculs très pointus devront également être effectués. Cela permettra d’assurer la solidité de l’ouvrage afin que les occupants puissent y habiter en toute sécurité. Par conséquent, en raison des nombreux enjeux liés au domaine du bâtiment, il importe que les personnes qui devront intervenir dans le projet immobilier disposent de compétences avérées. Et parmi ceux-ci, le choix du maître d’œuvre est une étape cruciale. Nous allons voir donc voir quel est son rôle dans la construction d’une maison.

Les domaines d’intervention du maître d’œuvre

Les prérogatives d’une entreprise de construction et de maîtrise d’œuvre sont nombreuses. Ses domaines d’intervention seront fonction de la mission qui lui a été assignée par le maître d’ouvrage, à savoir le propriétaire de la construction. Avant de parler de son rôle, il convient de préciser que le maître d’œuvre ne sera pas nécessairement un architecte. C’est le cas par exemple du constructeur, qui n’a pas forcément subi une formation d’ingénieur en génie civil. Mais en principe, un architecte a une fonction de maîtrise d’œuvre.

Aussi, dans le cadre de ses missions, le maître d’œuvre peut être amené à dessiner des plans. Il peut personnellement concevoir le document permettant d’obtenir une autorisation de construire. Mais pour une surface supérieure à 170 m2, le recours à un architecte devient nécessaire.

Le maître d’œuvre a encore pour rôle d’élaborer des dossiers à caractère technique pour les sociétés. Il peut également avoir à gérer plusieurs professionnels qui interviennent dans le bâtiment. Il veille au suivi des chantiers et au respect des délais convenus avec les divers techniciens.

Le maître d’œuvre est tenu de fournir des assurances

Lorsqu'il s’engage dans un projet immobilier, le maître d’œuvre doit fournir un certain nombre d’assurances au commanditaire des travaux. Il s’agît, entre autres, de la garantie de responsabilité civile qui concerne les dommages causés à autrui durant les travaux de construction de l’habitation. On peut également citer la garantie décennale qui s’étale sur dix ans, de même que la garantie dommage-ouvrage.

Le maître d’œuvre doit remettre le bien achevé

Le maître d’œuvre est tenu de remettre au propriétaire un bien conforme à ses attentes. Celui-ci ne doit pas présenter de défaut. Egalement, plusieurs garanties prennent effet à compter de la date de réception des travaux.